Remix de Cramer : Chasing haute de ce stock peut être utile de votre temps

Tandis que Jim Cramer de CNBC a été époustouflé par le monstre de plus de 30 pour cent en actions de matériel de restauration société mère RH mardi, il a également vu la montée comme une occasion unique.
« RH 31 pour cent aujourd’hui ? Hors d’haleine. Un squeeze court parfait, parfaitement conçu, » l’hôte « Mad Money » a dit. « Mais une fois que le court-squeeze se termine, j’ai eu quelques nouvelles intéressantes pour vous : ne sais-tu pas que je pense que RH pourrait avoir encore plus à l’envers ? »
En d’autres termes, rapport de gains du détaillant de meubles haut de gamme mardi s’est avéré que ses actions, comme les stocks d’autres détaillants qui a surpris avec des résultats meilleurs que prévu, Wall Street pourraient encore avoir piste plus avant, a déclaré m. Cramer.

« Vous me connaissez, je déteste courir, mais l’histoire à court terme dans le négoce de ces détaillants en flèche dicte qu’ils ne sont pas plus après la première journée, n’importe quelle hauteur ils allez, » il a dit des investisseurs. « Nous avons une course de Pampelune-style de taureaux passe en ce moment dans le détail et les courts métrages ? Ils sont juste d’être piétinée jour après jour après jour. »

Cramer a été surpris par la décision du Tribunal qui a approuvé la fusion de tentative $ 85,4 milliards de AT&T avec câble et divertissement colosse Time Warner.
Mardi, un juge fédéral a jugé que l’achat de AT&T de Time Warner était légale, efficacement ouvrant la voie à la fusion de passer sans conditions ni concessions sur une partie de AT&T.
« J’ai pensé qu’il allaient être certaines chaînes attachées », a reconnu l’hôte « Mad Money ». « Je pensais que le gouvernement fait une meilleure affaire que ça. Maintenant, c’est une fermeture complète de la tentative du gouvernement de bloquer cette acquisition. »
En novembre dernier, le ministère de la Justice a poursuivi pour bloquer la fusion, affirmant qu’il était « illégale » et « préjudiciables » aux consommateurs. Après la décision de mardi, le procureur général adjoint Makan Delrahim qui est déclaré dans un communiqué que le ministère de la Justice a été déçu par la décision examen des avis de la Cour de District américaine et « examiner les prochaines étapes ».
Mais ce volumes parle de deal à ce qui pourrait arriver à Wall Street dans les prochaines semaines, a fait valoir le Cramer.

Récent partenariat Cisco Systems’ avec Google de Alphabet pour créer un réseau sans couture nuage « joue un rôle énorme avec la politique de sécurité [et] », Chuck Robbins de Cisco a déclaré mardi.
Dans une interview exclusive avec Cramer, le Président de Cisco et le directeur général a dit le partenariat est venu en réponse à ce que les clients de son entreprise de matériel de réseautage recherchiez : la possibilité de déplacer leur charge de travail du privé pour les clouds publics.
« Ils recherchent l’économie de cloud public et la possibilité de réellement avoir des applications et écrire des applications une fois et puis déployez-les dans n’importe quel nuage, » Robbins dit Cramer.
Quand il est venu à l’attention de Cisco que Google et sa plate-forme logicielle Istio avait mis au point une solution open-source à ce besoin croissant, les entreprises décident d’unir leurs forces.

Avec des actions américaines sur la montée grâce à des acheteurs institutionnels haussiers, Cramer a pensé investisseurs commencerait à obtenir hésitant sur l’achat dans un marché qui se réchauffe.
Mais après avoir consulté un technicien Rob Moreno, Cramer a conclu que ce serait une erreur.
« Il y a beaucoup à comme sujet de cet environnement et plus important encore, il y a que beaucoup de stocks qui toujours n’ont pas vraiment courir beaucoup, » a déclaré m. Cramer. « C’est vrai, que nous avons un tas de stocks retardataire qui pourrait éclater bientôt à un niveau supérieur. »
Un stock qui a illustré cette théorie était celle d’Edwards Lifesciences, un fabricant de matériel médical de Cramer-fave qui se spécialise dans la pression artérielle et des valvules cardiaques artificielles de moniteurs.

Jason Gorevic, le PDG de la télésanté Teladoc géant, dit Cramer dans un entretien exclusif accordé mardi qu’il n’y a pas de retour en arrière quand il s’agit de la hausse des soins virtuels.
« C’est certainement une vague, » dit-il de cœur de métier de son entreprise, qui emploie la technologie aux patients de paire avec les médecins par vidéoconférence ou par appels téléphoniques.
« Je pense que nous sommes au-delà du point d’inévitabilité de soins virtuel », a ajouté Gorevic.
Ondulation de la vague de télésanté ont même atteint le gouvernement fédéral. Gorevic, a déclaré que son groupe répond aux besoins des employés fédéraux par le biais de leurs régimes de prestations.
« Je pense que le gouvernement prend vraiment des avis et ils sont tout à fait derrière la technologie de révolutionner la façon dont les soins de santé est livré », dit-il à Cramer. « L’administration est très en faveur de soins virtuels. »
Pour regarder l’intégralité de l’interview de Jason Gorevic, cliquez ici.

En foudre de Cramer ronde, il a secoué au large de son point de vue sur les stocks préférés des appelants : Chesapeake Energy : « gaz naturel est casser ici, ce qui signifie que vous obtenez une chance de vendre Chesapeake ».
Applied Materials, Inc. : « Oh, mon, Gary Dickerson [chef de la direction de si grand et est donc [chef de la direction Martin Anstice Lam Research. Je vais dire que c’est OK pour acheter ici, mais je ne peux pas marteler la table ».
Divulgation : Fiducie de bienfaisance de Cramer détient des actions d’Alphabet.

Questions pour Cramer ? Appel Cramer : 1-800-743-CNBC veulent prendre une plongée profonde dans le monde de Cramer ? Frappé vers le haut ! Mad Money Twitter – Jim Cramer Twitter – Facebook – Instagram – vigne Questions, commentaires, suggestions pour le site de « Mad Money » ? [email protected] Source : CNBC

Related posts